Une nouvelle gare ouvrira en 2030 à Bois-Colombes au niveau de la place de la Résistance avec l’arrivée de la ligne 15. Une ligne souterraine qui permettra un meilleur maillage des transports en commun, en favorisant les échanges de banlieue à banlieue.

Une formidable opportunité

En réalité, Bois-Colombes a déjà la chance de disposer de 2 gares par lesquelles passera cette nouvelle infrastructure de transport : la gare du centre et celle de Bécon (en limite sud de ville).

Avec cette ligne 15 (une « A86 »  des transports en commun), nous pourrons circuler entre les villes de la petite couronne sans avoir à passer par Paris. Ce métro réduira donc considérablement les temps de circulation entre ces villes, tout en désengorgeant les lignes de train et de métro existantes.

À titre indicatif, il faudra depuis le centre de Bois-Colombes 7 minutes au lieu de 36 pour aller à Saint-Denis ou encore 11 minutes au lieu de 28 pour aller à Nanterre.

Selon les projections, cette gare attirera un trafic très important de voyageurs nouveaux, transitant notamment entre la 15 et la J.

Si notre cœur de ville est séduisant, une partie de ces voyageurs viendra consommer et acheter à Bois-Colombes, créant ainsi une source d’opportunités pour le commerce local aujourd’hui en souffrance. L’arrivée de ce nouveau métro crée en somme une occasion unique de repenser « le cœur de ville » dans son urbanisme et sa dynamique.

Un défi considérable

Pour les voies de circulation, la réalisation de cette infrastructure se fera avec un tunnelier qui forera le sous-sol à 35 mètres de profondeur. Mais la construction de la gare engendrera un très gros chantier de surface situé place de la Résistance. Bien entendu, les nuisances devront faire l’objet d’études et de propositions pour impacter le moins possible le quotidien des riverains, et ce sujet sera essentiel.

Par ailleurs, il nous semble très important de considérer ce projet avec une réelle vision d’ensemble afin de penser « un cœur de ville » plus accueillant, plus dynamique, et plus vert.

Nous proposons, entre autres, de couvrir les voies ferrées de la ligne J pour rassembler le cœur de ville et créer une véritable esplanade mêlant boutiques, restaurants et espaces verts. Mais cette réalisation n’est qu’un élément de notre projet, qui sera mis en œuvre par étapes sur la décennie à venir, et dont vous pouvez découvrir le détail en cliquant sur le lien suivant :

Donnons un cœur à Bois-Colombes

Images : droits réservés

Catégorie(s)
Mots-clés

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *