Antoine Robert

Âge : 40 ans 
Profession : Chef de projet, numérique et soins 
Marié, 2 enfants 
Bois-Colombien depuis 35 ans
Quartier Gramme

Moi et Bois-Colombes

Mes parents sont arrivés dans le centre de Bois-Colombes en 1985. J’ai donc grandi et vu évoluer la ville depuis ce temps et je fais parti de la minorité des Bois-Colombiens à avoir connu la ville avec un autre maire que celui sortant ;-).

Dès 20 ans, je me suis engagé politiquement dans la vie locale et j’ai suivi les différentes périodes marquantes des trente dernières années : la disparition d’Hispano Suiza qui a permis au quartier des Bruyères de sortir de terre, la lente construction de la ZAC Pompidou-Le Mignon… J’ai été un observateur attentif de la vie locale et j’ai vu dans ces projets, et alors qu’ils étaient attendus par tous, un manque évident de médiation municipale : ils n’ont que trop ressemblé à une carte blanche donnée aux promoteurs alors que la mairie aurait pu mieux accompagner les habitants de la ville lors de ces étapes structurantes pour la ville. Aujourd’hui, ils embellisent la ville mais ont pris du retard par ce manque de cadrage municipal.

Après avoir habité au centre de la ville, dans mon enfance, puis plus tard en m’installant rue Mertens, j’ai déménagé il y a 5 ans dans le quartier nord où j’apprécie sa tranquilité et son dynamisme en particuliers depuis que le Captain Fox s’est installé sur la place Mermoz créant une vie de quartier dont il serait bien de s’inspirer et amplifier.

A peu près à la même époque, j’ai pris des distances avec mon engagement politique, car je trouvais que l’aspect partisan devenait trop important et finissait par mettre des clivages artificiels qui nuisaient à tout le monde. J’ai donc regardé avec intérêt la démarche d’Emmanuel Macron à son arrivé au pouvoir, tout en restant à distance. 

Entre temps, j’ai eu la chance de pouvoir transformer mon investissement politique en un investissement plus concret en devenant localement président d’une association de parents d’élèves. Cela m’a permis de participer aux actions autours de l’éducation à Bois-Colombes et de bien comprendre les enjeux de ce domaine pour les années à venir. 

Biographie personnelle

Après avoir passé mes premières années à Asnières sur Seine, je suis arrivé à Bois-Colombes à 5 ans. 

C’est donc ici que j’ai rencontré ma femme avec qui j’ai aujourd’hui deux enfants : une fille et un fils qui ont respectivement 10 et 6 ans. 

Biographie professionnelle

Intéressé très tôt par la psychologie, c’est dans cette voie que j’ai orienté mes études après le bac. Au cours de celles-ci, au fil de mes stages, j’ai rencontré le monde la psychiatrie qui m’a beaucoup intéressé. Une fois le diplôme en poche, j’ai donc commencé à travailler au sein d’un établissement de santé privé à but non lucratif dans un atelier thérapeutique qui aident les patients à retrouver une activité de travail. Au bout de quelques année, j’ai profité d’une promotion interne pour devenir cadre de santé de l’hôpital de jour pour adultes du même établissement. 

Je me suis pleinement épanoui dans cette fonction et j’ai donc profité de la formation continu pour obtenir un master de management des organisations de soins. Grâce à cela et à mon intérêt pour le numérique, j’ai pu être promu au poste de chef de projet pour le développement des projets informatiques en lien avec les unités de soins. Ainsi, je fais le lien entre les soignants et le monde numérique. C’est un domaine très intéressant en pleine évolution qui permet de mieux comprendre les enjeux du numérique et le monde de la santé et ses spécificités qui est un enjeu important pour ces prochaines années.