Caroline Vignon

Âge : 38 ans
Profession : Cadre dans les services financiers
Marié, 3 enfants
Bois-Colombienne depuis 20 ans
Quartier Nord

Moi et Bois-Colombes

Ayant passé mon adolescence à Bois-Colombes, je mesure, à présent que j’y suis de nouveau installée, les évolutions que la ville a connues (le Sud avec un quartier des Bruyères totalement transformé, plus vert et ayant attiré entreprises et commerces) mais également les nombreux points qui restent à améliorer : peu de lieux de convivialité où se retrouver pour bruncher ou dîner entre amis, un cinéma aux horaires insuffisants qui obligent à se rendre dans les communes alentour, un manque d’offres de sports (tennis notamment) et d’activités périscolaires pour les enfants. Et avec une vraie difficulté : la voie ferré qui coupe la ville en deux et structure de façon nettement désagréable la circulation dans la commune.

Autant de dossiers que je trouverai passionnant à aborder, pour tenter de faire ce que j’ai toujours fait : chercher des solutions tous ensemble, les trouver et les mettre en œuvre en équipe, en se retroussant les manches !

Biographie personnelle

Je suis née et ai grandi en région parisienne et notamment à Bois-Colombes entre mes 9 et 19 ans. Et si je m‘en suis éloignée pendant une quinzaine d’années, m’y voilà de nouveau installée depuis 2 ans avec mari et enfants (nous en avons trois répartis entre 9 et 4 ans).

Bien que c’ait toujours été un sujet d’intérêt pour moi, je n’avais jamais eu d’engagement politique, jusqu’aux élections européennes de l’année dernière. Moi qui ait grandi avec la construction européenne et qui ait pu en apprécier les apports de chacune de ses étapes de développement (circulation facilitée, monnaie commune, échanges universitaires etc.) il était important pour moi de la défendre, comme s’y est fortement engagée La République En Marche.

J’ai ainsi intégré le Comité LREM de Bois-Colombes dont j’apprécie l’ouverture d’esprit, le dynamisme et le pragmatisme.


Biographie professionnelle

Dans le travail, j’aime me confronter à une diversité de sujets; c’est ce qui me permet d’avoir la sensation de toujours apprendre. C’est pourquoi j’ai fait le choix du Conseil au début de ma carrière, secteur dans lequel j’ai évolué pendant 15 ans et qui m’a permis d’acquérir certaines capacités d’analyse, de synthèse et d’organisation.

Tout en appréciant sa dimension relationnelle où chaque nouvelle rencontre implique de réinterroger son point de vue. Et si je l’ai récemment quitté, l’oiseau n’est pas tombé bien loin de son nid étant à présent consultante interne d’un grand groupe financier.